Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Attention ! Ne jamais secouer un bébé ! Voici pourquoi

par Astuces et trucs 20 Avril 2016, 09:21 santé

Attention ! Ne jamais secouer un bébé ! Voici pourquoi

Le Syndrome du Bébé Secoué (sbs) regroupe tous les signes et les symptômes résultant de la secousse violente d'un bébé. C'est une forme de maltraitance d'enfant.


Aujourd'hui en France, des centaines d'enfants de moins de 24 mois sont victimes de secousses violentes infligées par des adultes, des dizaines d'entre eux décèdent (dans 10% à 30% des cas) et une grande partie garderont des séquelles très graves(dans 50% à 60% des cas).
Le SBS n'est pas une fatalité, il peut être évité : Informer, éduquer, diffuser l'information, c'est sauver des vies. Ces secousses peuvent entraîner des conséquences neurologiques irréparables telles que tétraplégie, cécité,hémiplégie,épilépsie...


Chez le nourrison, les muscles du cou ne sont pas suffisamment toniques pour maintenir la tête, dont le poids est encore relativement lourd par rapport au reste du corps.

Lorsqu'un enfant en bas âge est secoué, sa tête balance donc relativement violemment d'avant en arrière. Par ailleurs, contrairement à un cerveau adulte, le cerveau d'un bébé ne remplit pas complètement la boîte crânienne. Des oscillations brusques de la tête peuvent provoquer : - un va-et-vient du cerveau qui heurtent alors les parois du crâne - le cisaillement des veines-ponts entraînant des hémorragies.

Dans quelles circonstances?:

Volontairement :

Une personne secoue le bébé par frustration dûe aux pleurs, au bébé qui vomit après avoir été changé,...

Involontairement:
- Lors de jeux à risques mal contrôlés tels que "lancer l'enfant en l'air"...
- Faire un jogging avec bébé sur le dos,
- Tenter de réanimer maladroitement un bébé par des secousses après un malaise...

Conséquences ?
Dû fait de leur localisation (le cerveau), les lésions ont des conséquences d'ordre neurologique, pouvant aller de légers disfonctionnements à de lourdes séquelles :

- troubles du comportement
- retard du développement
- cécité
- épilépsie
- paralysie
- et même de la mort.
Il y a peu de chance qu'un enfant ayant été secoué s'en sorte sans séquelle.

Lors d'une hospitalisation, le bilan initial comporte :

Un scanner, un électro-encéphalogramme, un examen du fond d’œil, des radiographies du squelette entier, une hémostase afin d'exclure des troubles de la coagulation.

Prévention:

  1. Apprendre à identifier les causes des pleurs de l'enfant
  2. Assurez-vous que votre gardienne, les éducateurs de vos enfants, vos amis et les membres de votre famille sont au courant des dangers de secouer un enfant.

Source : bebe-moi.fr

commentaires

Haut de page